Nicaragua

Nicaragua : Bilan !

Il était temps pour nous de faire ce bilan, c’est la période, les fêtes de fin d’année sont toujours propices aux bilans, et 2019, a été une année pendant laquelle nous avons beaucoup voyagé : retour sur la première partie de l’année.

Pourquoi le Nicaragua ?

Julien était professeur au Costa Rica, mais les conditions de travail et d’immigration n’était pas à la hauteur des attentes, ni de ce qui avait été annoncé. Octobre 2018, nous trouvons à partir là-bas, avec tout de même quelques craintes car en avril 2018, le pays s’est embrasé, suite à une pression politique américaine et donc ensuite internationale, et une réforme des retraites qui n’est pas bien passée au sein de la population : 500 morts, plus de 300 disparus.

Côté découverte du pays, il y a beaucoup de choses à faire et c’en est même frustrant. Si vous partez là-bas, nous en avons discuté avec beaucoup de touristes : c’est un diamant brut au niveau touristique, il y a tout à faire, mais rien n’est fait ou bien fait et c’est très frustrant. Des plages abandonnées suite à la crise, aux tarifs exorbitants pièges à touristes, le potentiel ici est énorme.

Découverte 2019

Le ratio paie et dépense était plus que positif. En mangeant local, nous mangions pour moins de 2 $ par repas pour 5 personnes ! Autant vous dire que nous avons pu mettre de l’argent de coté !

Nous en avons profité entre autres pour visiter le Cerro Negro :

C’était une expérience extraordinaire que nous n’oublierons jamais. Les filles nous en reparlent encore très souvent et posent ainsi beaucoup de questions. C’est aussi pour cela que nous les faisons voyager et découvrir : l’instruction par l’expérience est pour nous primordiale.

Il y eu ensuite comme expérience marquante, la tyrolienne. Jamais, l’un comme l’autre nous avions fait cette expérience, et pour la beauté du lieu et l’ambiance sur place, nous vous repartageons notre vidéo :

Et pour finir l’année scolaire, ZE expérience formidable : Corn Island. Une île paradisiaque, en pleine Caraibes, avec une eau transparente, une température idéale, une baignade à toute heure de la journée, c’était incroyable.

Et enfin, pour terminer, une super expérience malgré tout en demie teinte à Omotepe, car Julien était malade….

Un bilan moit-moit

Du point de vue touristique, nous avons adoré cette expérience. Nous avons croisé des gens absolument incroyables, amoureux de leur pays et désirant le faire découvrir. Nous avons découvert des paysages et une nature incroyable, des choses que nous reverrons que bien plus tard, nous l’espérons, mais cela a marqué notre vie.

Malgré ce bonheur des découvertes, une certaine frustration nous a envahis. En effet, il a été très difficile de se mélanger à la population locale. Beaucoup de relations étaient basées sur l’argent et cela floutait complètement les rapports amicaux car on ne savait jamais si c’était parce que nous étions “les blancs riches” ou si c’était réel.

Vous nous connaissez, on se remet souvent en question. Heureusement pour nous, beaucoup de voyageurs que nous croisions avaient eu ce même sentiment, et pire, trouvait l’accueil exécrable. Alors, loin de nous l’envie de faire des généralités, mais en ce qui nous concerne, l’aventure humaine n’aura pas été formidable. Mais par contre, l’aventure en images aura été époustouflante.

Pour conclure, nous vous garantissons que nous y reviendrons, mais nous aurons un œil touriste et non pas un œil vie locale. Il est très important pour nous, partout où nous allons de faire le maximum pour nous intégrer en local. Ici, nous avons clairement compris que c’était impossible pour nous. C’est dommage, mais nous ne souhaitons pas en rester là et nous y reviendrons avec une joie du passé afin de faire les nombreux autres lieux que nous n’avons pas eu le temps de faire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *