Cuba

Une halte hors du temps à La Havane


Une semaine pour décompresser


Pourquoi Cuba ?


Notre année scolaire au Nicaragua est enfin terminée. Je ne vais pas vous mentir, et vous l’aurez surement compris, mais nous l’attendions avec impatience ! Cette année a été très formatrice à plusieurs niveaux, mais nous avions besoin de partir pour pouvoir mieux respirer.

Nous avons passé des mois à préparer nos vacances d’été. Nous avons passé un moment pourtant à nous stresser, nous inquiéter de la suite de nos aventures. Nous savions que nous n’allions pas rester au Nicaragua, mais Julien travaillant en contrat local, il est dans les derniers à être recrutés, après les expats et les résidents. Et effectivement, nous avons appris notre nouvelle destination seulement au mois d’avril. Tout ce que nous savions, c’est que nous ne voulions pas retourner en France, retourner dans la fourmilière, dans ce système dans lequel nous nous sentons si peu à notre place. Bref, malgré ce suspens haletant et pourtant cet espoir qui ne me quittait pas, nous avons préparé au mieux notre départ et nos vacances.

Les vols du Nicaragua coûtent une blinde. Quelque soit la destination, vous en aurez pour votre portefeuille pour bouger. Et ceci, que ça soit pour une destination loin telle que la France (d’ailleurs il n’y a même pas de vol direct !) ou pour une destination limitrophe. Il nous a fallu trouver une solution pour économiser un maximum. Et c’est là que nous avons trouvé cette super astuce pour limiter les dégâts mais profiter également.  Je vous en fait d’ailleurs part car cela peut servir à tout le monde. Il vous suffit donc de trouver, non pas un vol avec escale, mais des vols différents. Par exemple, du Nicaragua, dans les moins chers, nous avions le choix entre Miami, Cancun ou Cuba. Et ensuite, vous achetez un nouveau billet à part pour votre destination finale.

J’avoue que personnellement, je rêve depuis des années de visiter Cuba. Les photos que j’ai pu en voir, la culture, son histoire, tout m’attirait. Et surtout, Cuba a su garder tout son mystère. J’ai toujours adoré la culture hispanique dans son ensemble, connaitre l’Amérique centrale et latine a été et reste un rêve à approfondir (mais qui se prépare car croyez moi,vous allez en prendre un coup dans vos habitudes et vos certitudes d’Européen !!!).

De plus, en surfant sur le net et les forums, Cuba ne laisse personne indifférent. Cela n’est pas compliqué : on adore Cuba, ou on déteste ! Me voilà prévenue ! Alors, à moi de me faire ma propre opinion et de savoir dans quel clan je me situe. Et honnêtement, après 10 mois au Nicaragua où je suis exténuée de l’Amérique centrale (pour tout vous dire, je ne parle pas du Costa Rica mais seulement du Nicaragua mais vous savez que quand nous en avons marre d’une situation, on généralise !), j’ai peur de me dégoûter de Cuba, mais je dois le tenter.

Enfin, tout cela pour dire que Cuba a été une évidence pour nous. Décision prise, billet acheté, reste à organiser notre petite semaine de vacances pour en profiter un maximum. Et là encore, Cuba nous montre qu’elle est à part !


On organise enfin nos vacances!


     Et voilà, comme je viens de le dire, nous avons nos billets d’avion pour Cuba. Mais en fait, ça a été la chose la plus simple à faire au niveau organisation. Car la suite m’aura donné des sueurs, de longues heures de réflexion, de programmation et de déprogrammation ! Les groupes Facebook, forums et toute aide que l’on peut chercher sur internet peut aussi vite vous faire tourner en rond. Comme pour tout sujet d’ailleurs, on trouve de tout et son contraire. Mais je l’ai trouvé encore plus vrai encore qui concerne Cuba. 

 

 

     Je voulais faire le tour de l’île à la base. Après tout, l’île est petite, il doit être possible d’en faire le tour assez rapidement. Je me suis même listée les principales choses, villes, paysages et activités que je souhaite faire. Déjà, ça commence à faire une sacrée liste … bon, je vais devoir réduire, un peu. 

     Bon, parallèlement, je me penche sur le sujet des déplacements. Alors, tout le monde déconseille la location de voitures. il n’y a plus d’essence, les locations sont hors de prix, les transports en commun sont tellement économiques. Un vrai casse-tête à démêler le vrai du faux, à trouver de bonnes alternatives. 

Ce qui en ressort? 

Alors, effectivement, les locations de voitures sont réellement hors de prix. Ça vous plombe littéralement un budget ! De plus, il y a tellement plus de touristes que de voitures, qu’il faut s’y prendre très en avance si on veut avoir la chance de trouver une voiture de location disponible. De plus, parait-il que les routes ne sont pas en bon état et qu’il faut du temps pour circuler … bon, sur ce point, nous venons du Costa Rica et du Nicaragua, donc cela ne nous changerait guère les choses. Enfin, sur le sujet de l’essence, je ne m’avancerai pas, car pour tout vous dire, je n’en ai aucune idée. Du coup, vous l’aurez compris, nous avons opté pour une autre solution. 

Il s’agit d’étudier les transports collectifs maintenant. Il y a certains bus qui sont déjà réservés aux locaux. Donc, on oublie d’avance ceux-ci. Ensuite, restent les autres bus et les taxis collectifs, très recommandés. Effectivement, ils sont plus économiques. Le souci, c’est quand vous voyagez en famille, et avec 3 enfants. Pour une famille de 5 personnes, le prix étant par tête, ça peut monter en flèche, très vite ! Et ils deviennent d’un coup moins économiques. 

   

Pour le logement, c’est plus simple. Il faut se diriger vers les casas, sans hésitation ! Pas d’hôtel dans un pays tel que Cuba ! L’attrait majeur est de vivre et visiter avec les locaux et vous comprendrez vite pourquoi si vous venez visiter un jour cette île. On peut tout booker avant de partir pour la sécurité, ou faire confiance aux cubains. Quand vous dormez dans une casa, il suffit de leur demander de vous trouver et d’appeler une autre casa pour la nuit d’après, et ils le font avec plaisir. Tout se fait par réseau, et c’est magique. Je vous suggère de vous laisser guider par les cubains, vous ne serez pas déçus. 

     À partir de toutes ces informations, les vacances commencent à prendre forme. Un peu de réflexion sur notre manière de voyager en règle générale et je me fais une raison. Nous allons nous poser à la Havana pendant une semaine et profiter à fond de l’ambiance de la ville, des locaux. Nous avons besoin de décompresser de cette année, et surtout de faire un point. Nous voulons contempler la ville, profiter des gens, nous imprégner. Pourquoi me suis-je donc posé la question? Comment ai-je pu imaginer que nous allions, en une semaine, parcourir une île entière (surtout qu’il y a tellement de choses à faire !) alors que nous voyageons de manière tellement lente déjà d’habitude ? Nous pratiquons le slow travel, et j’ai osé m’imaginer faire le tour de Cuba en une semaine ???? À croire que je ne nous connais pas si bien que ça 😉 😉

     Une fois la décision prise, rien de plus simple. On se trouve une casa particular à La Havana, proche du centre ville et on profite de la ville pendant une semaine entière, à pied. Pas de transport, ça règle énormément de choses, et ça réduit considérablement un budget ! J’ai juste mis une option sur Viñales … si nous avons le budget, nous irons sur 2 jours, mais rien n’est sûr.

 

Pour résumé, si vous voulez du concret avec nos tarifs :

  • Vol aller Nicaragua-Cuba (1 escale d’une heure trente au Panama) : 365 euros
  • Vol direct aller Cuba-France (Paris) : 300 euros
  • Casa particular : 102 euros pour 7 jours. Repas non inclus. Les petits déjeuners coûtaient en moyenne 5 $ (4,5 euros), à voir pour les petits.
  • Ne pas oublier de rajouter dans le budget les restaurants car on ne peut pas cuisiner dans les casas. À 5 personnes, ça augmente considérablement le budget, même en faisant attention.
Un plat bien complet
Petit déjeuner bien copieux dans notre casa particular

Une ville particulière


Des infos importantes


Nous sommes trop excités par notre arrivée à Cuba!

Nous avons une semaine pour profiter de la ville, et j’adore quand on arrive dans un lieu totalement inconnu. Tout est à faire, on a envie d’aller partout, de tout voir, tout découvrir. Et en même temps, notre arrivée rime avec énorme fatigue, car pour tout vous dire, j’ai travaillé jusqu’au jour du départ. Effectivement, j’ai travaillé le vendredi, et à la fin de ma journée, Julien et les filles sont venus me chercher au travail en taxi avec les valises, et nous sommes partis directement à l’hôtel proche de l’aéroport pour décoller dès le lendemain matin. Pas de transition ! Je finis d’un côté, au Nicaragua, pour passer à la suite de ma vie. Pas plus d’adieu que ça, je suis un peu en rupture avec le Nicaragua à ce moment là (alors je vous rassure, ça passe très vite et je retiens les merveilleuses choses que j’y ai découvertes ; seulement le travail m’a éloigné de mes convictions et de mes bons sentiments). Bref, pas de transition, j’arrive à Cuba !

Tout ceci pour dire que nous étions exténués à notre arrivée, mais aussi surexcités ! Non seulement par notre semaine de vacances, mais par la suite car dans la foulée, nous partons en vacances surprise !!!

C’est pour cela qu’une fois installés dans notre casa, où nous sommes reçus comme des rois, nous cherchons un endroit pour manger. Nous parlons avec nos hôtes pour savoir que faire à La Havana, nous profitons de l’air chaud du pays et … dodo !


Entrée de notre casa particular

     Je vais profiter de ce moment pour vous donner quelques infos rapides mais qui peuvent servir toute personne venant pour la 1ère fois sur l’île.

  • Tout d’abord, à votre arrivée à l’aéroport, vous pouvez retirer des “pesos cubains convertibles”, la monnaie locale pour les touristes. Cependant, n’hésitez pas à demander à vos hôtes où vous pouvez changer quelques pesos convertibles en monnaie vraiment locale, le “Cup”, qui vous permettra notamment de manger ou boire dans des petites tiendas du pays pour beaucoup moins cher (environ 1 CUC =25 CUC).                                                                                                             
  • Autre conseil qui peut vous permettre d’économiser 2 heures de votre temps, de la fatigue et de la chaleur pour rien ! Nous avons voulu changer des dollars en CUC, car notre salaire au Nicaragua ne nous était pas versé sur un compte (oui, nous ne voulons pas ouvrir un compte dans un chaque pays quand même lol ! ). Les propriétaires de notre casa particular nous ont gentiment indiqué une banque proche de chez eux qui le fait. Nous nous rendons donc dans cette banque. Après une certaine attente, je demande à quelqu’un qui me dit de me rendre à la porte à côté pour faire le change. Alors, dans ces administrations, il n’y a pas un système de ticket pour faire la queue. Quand on arrive, il nous faut demander quelle est la dernière personne à être arrivée, et nous en souvenir pour savoir quand c’est à notre tour. Heureusement, les cubains sont absolument adorables, et nous voyant perdus, nous ont aidé dans la démarche. Et là, commence le début de plus de deux longues heures d’attente. En fait, il s’agit d’une administration où les cubains se rendent pour toucher des aides ou déposer de l’argent… bref, tout le côté administratif de la vie quotidienne des locaux et des commerçants. Les filles nous ont vraiment surpris car elles ont été adorables, malgré leur lassitude, leur ennui, et la chaleur des lieux car il n’y a pas de climatisation ! En ce qui nous concerne, nous en profitons pour observer et étudier les cubains. Les locaux sont vraiment extraordinaires, magiques, et d’une gentillesse à toute épreuve. Nos voyages nous permettent d’avoir la chance d’observer la manière de vivre dans différents pays du monde, et vraiment, je recommande Cuba pour sa population. Enfin bref, revenons à nos moutons. Plus qu’une seule personne à passer et c’est notre tour. 2 heures que nous attendons, assis, patiemment notre tour. Et là, la magie opère … bon, cette fois, c’est ironique. Le garde qui est là depuis notre arrivée, qui nous a demandé ce que nous voulions et nous a dit de patienter notre tour, vient nous voir. Vous savez quoi ? Il nous indique gentiment de nous rendre 2 portes plus haut pour aller à la “casa de cambios”, comprenez la maison du change. Comme vous pouvez le deviner,  c’est le lieu spécialisé pour vos changes de monnaie, tout ceci en 15 minutes! Nous finissons malgré tout où nous avons commencé car après plus de deux heures d’attente, on allait pas partir alors que c’était notre tour mais on a senti qu’on se foutait légèrement de nous, touristes, lol !                                                           
  • Tout ceci pour dire, nous n’en tenons pas rigueur car cela nous a permis de voir un peu le fonctionnement de l’administration à Cuba et c’est génial. Par contre, si vous n’avez pas des heures à perdre à attendre sans un apéro à la main, allez directement à la casa de cambios, et en 15 minutes vous aurez votre change pour profiter de votre séjour sur l’île.


  • De plus, vous trouverez facilement des taxis à l’aéroport pour vous emmener dans la ville. Nous avons payé 35$ car nous avons dû prendre une grosse voiture car nous étions ultra chargés ; forcément, avec toute notre vie avec nous, ça prend de la place lol !
  • Et encore une petite chose. Pensez à vous télécharger la Maps avant de partir et faites vos recherches sur ce que vous voulez visiter avant de partir également car n’oubliez pas, ici vous n’aurez pas internet ! Ou tout du moins, vous pourrez l’avoir, comme tout cubain. C’est à dire, vous devez vous acheter une carte sur place et ensuite, vous vous rendez dans des parcs spécifiques pour trouver le wifi et faire ce que vous avez à faire (de mémoire, nous avons payé 2$ pour environ 1h de communication en tout genre).
  • Enfin, nous sommes allés en vacances en plein mois de juillet, ce qui veut dire en pleine saison des pluies. Alors, est-ce de la chance, ou alors ça fait comme au Costa Rica où il y a le petit Verano en juillet, mais une chose est sûre, nous n’avons pas eu une seule goutte d’eau. Par contre, il s’agit aussi de la période la plus chaude, et à ce niveau-là, nous n’avons pas été déçus ! Pourtant, nous partions de 10 mois au Nicaragua, 10 mois de chaleur, de tee shirts légers et larges, de jupes ou shorts. Et bien, la chaleur à La Havana est difficile à supporter quand même.                                                                                                   Nous avons dû, toutes les après midis, tout arrêter pour nous mettre au frais et nous reposer, car la chaleur est réellement harassante. Il faut vraiment en tenir compte, surtout si vous avez du mal à supporter ou si vous venez avec des enfants. Évitez cette saison pour profiter à fond de vos journées.

Balades en famille


     Vous l’aurez compris, cette semaine est pour nous une semaine farniente, détente. On ne se presse pas, on se repose, on profite de cette ville emblématique, on parle avec les locaux… bref, nous vivons local. C’est d’ailleurs pour cela que nous n’avons finalement pas prévu autre chose. 

      Je ne vais pas vous détailler notre semaine jour pour jour, il n’y aurait pas assez d’un article. Ou alors ça devient un livre. Et pour les personnes qui veulent en savoir plus, nous avons fait un daily blog sur notre chaine You Tube, donc une vidéo par jour.

Sachez déjà que tous les après midis, nous faisons la sieste au frais à cause de la chaleur. 

Voilà un bon point de départ. Ensuite, je me suis fait une liste de choses à faire et à voir dans la ville. Nous ne faisons pas la plage. Ça nous prendrait une bonne demi-journée, le taxi est pas donné et du coup, on ne profiterait pas de ce que nous avons à voir sur place. Et oui, une semaine, même pour une seule ville, c’est juste pour tout faire, surtout avec des enfants. 

Par contre, nous testons, comme à notre habitude, les endroits locaux, tout comme les choses touristiques. C’est ainsi que nous retrouvons dans le bus touristique de visite de la ville, tout comme dans un bureau de change plus que local…je vous en ai parlé plus haut ! 

Pour tout vous dire, nous avons fait le tour de la ville en bus touristique avec toit ouvert, tout comme en voiture taxi décapotable. Et oui, il nous faut bien tout tester pour mieux en parler et conseiller!

  • Pour le bus : le billet est valable toute la journée, autant de fois que nous le voulons. Il relie tous les points importants de la capitale et ceci pour seulement 10 CUC par personne adulte. Les filles, quant à elles,  n’ont pas payé.                                                                                        Attention cependant aux horaires pour ne pas vous faire raccourcir votre tour au bout de 10 min pour fermeture lol, cela nous est arrivé !
  • Le taxi décapotable : 1h coute 50 CUC mais on peut négocier comme nous l’avons fait, en tour plus court. Non pas pour payer moins cher en tant que tel, mais nous avions déjà fait le tour de la ville en bus et on commence forcément à connaitre. Du coup, nous avons demandé un tour de seulement 30 minutes et de nous déposer  vers notre casa particular. Ce qui n’a posé aucun souci et nous avons donc payé 25 CUC pour nous la pêter en américaine décapotée au rythme de la musique cubaine.


Nous avons aussi décidé de ne pas aller à Viñales (même si, sincèrement, je meurs d’envie d’y aller), car nous avons beaucoup de choses à faire à la Havana et juste pour une nuit, cela ne vaut pas le coup car en taxi collectif, ça nous serait revenu aux alentours de 100$.

Ensuite, que dire. Nous avons profité à fond de la ville. Nous la parcourons dans tous les sens, nous en usons nos chaussures. Nous testons les petits restaurants de la ville dont je serai incapable de vous dire les noms. Nous regardons les gens vivre. L’après midi, lorsque le soleil est au plus haut dans le ciel, les locaux se reposent. mais dès que la sieste est finie, la ville reprend vie. Les enfants jouent au foot dans la rue ou courent dans les parcs. Les personnes âgées s’installent dans leur transat sur le trottoir pour regarder jouer les enfants ou passer les gens. Et les adultes se baladent et se préparent pour sortir et profiter ensemble.



Nous visitons certains monuments de la ville, nous arpentons les rues et les ruelles. Nous profitons de l’architecture de Cuba. Nous n’avons pas fait les musées, tout simplement parce que les prix d’entrée sont assez élevés et que je vous le rappelle, nous sommes quand même 5. Par contre, je vous rassure, vous avez le choix de musées à faire qui sont, je pense, très intéressants, tels que le musée national des Beaux-Arts, le musée du rhum, le musée de la Révolution, etc….il y en a pour tous les goûts.
Je vais d’ailleurs faire un article à part sur les choses à faire à La Habana. Ça peut permettre d’y voir plus clair pour les familles venant visiter la capitale avec des enfants et un budget serré, sans pour autant oublier les essentiels.






Par contre, une information essentielle pour vous éviter de perdre du temps et d’être déçu !

Nous avons voulu visiter une fabrique de cigares bien évidemment. C’est quand même la base de la base, l’image des cubains. Ce qu’il faut savoir, c’est que les billets ne s’achètent pas à l’entrée des fabriques. Il faut prévoir de les acheter dans certains hôtels, pensez à poser la question dans votre casa.

De plus, méfiez vous quand vous demander votre chemin. Nous en avons fait l’expérience, justement pour nous rendre dans une de ces fabriques. Les cubains vous indiquent en pâtés de maison. Alors, à les écouter, ce n’est jamais loin ! “Oh, vous faites 3 pâtés de maison, puis à droite, et encore 4 pâtés, à gauche et dans 2 pâtés vous êtes déjà arrivés”…. et 30 minutes plus tard, vous arrivez enfin, lol !

Enfin, dernier conseil indispensable : les enfants n’ont pas le droit de visiter les fabriques de cigares, à cause des “vapeurs” qui peuvent émaner et qui sont toxiques. Voilà, c’est important pour vous de le savoir car nous avons perdu pas mal de temps et d’énergie avec tout ça. Mais ça n’est qu’une anecdote.

Vous l’aurez compris, La Havana est une ville super agréable à faire en famille, pensez seulement à prendre votre temps, à profiter de la ville et des locaux. De plus, La Havane est une ville pour les artistes. Vous y trouverez donc de magnifiques statues, des galeries d’art, ou encore el callejon de Hamel ! Profitez et éclatez-vous !


Le long du Malecon



Et ne soyez pas étonnés, les cubains adorent nos chères têtes blondes. Alors il peut vous arriver en vous baladant, de voir des cubains caresser la tête de vos enfants ou leur faire des mamours.




Vous l’aurez compris, Cuba ou plus exactement La Habana, est une ville, un pays, une île que nous avons adoré et que nous voulons connaitre plus profondément ! C’est vraiment un pays à part, et qui vaut le détour. Les paysages sont magnifiques, les gens adorables. Je peux juste vous conseiller de vous préparer si vous voulez profiter au maximum et ne pas avoir de déceptions. Et surtout, j’attend vos retours si vous y êtes déjà allés ou si vous comptez vous y rendre, j’ai hâte de connaitre vos sentiments, de voir vos photos !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *