L’immigration

L’immigration au Costa Rica est très stricte. Soyons clairs : lorsque vous arrivez au Costa Rica pour vous installer, très souvent, vous arrivez en tant que touriste. Ensuite, votre entreprise va faire le “Tramite” qui correspond aux papiers d’immigration. Si ce n’est pas l’entreprise qui le fait et que vous arrivez dans d’autres conditions, il faudra le faire par vous même ou passer par un avocat qui a une fonction réelle de commerçant sur place.


Conditions de résidence


Pour être résident, il y a plusieurs façons :

  1. Être retraité avec une rente de mini 1000$ par mois : La retraite doit venir de fonds publics ou privés, peu importe, mais le retraité doit accepter tous les mois de convertir sa retraite euro ou dollar en CRC.
  2. Être rentier : La personne doit pouvoir prouver qu’elle va toucher 2500$ par mois pendant 2 ans soit avoir un capital de coté de 60 000$.
  3. Investisseur : La personne doit pouvoir investir l’équivalent de 200 000 $ dans le pays, dans une entreprise ou l’immobilier.
  4. Mariage/regroupement familial/droit du sol : Comme leur nom l’indique, le mariage avec une personne de la nationalité, ou un regroupement avec une personne de la famille de la nationalité, ou avoir son enfant qui naît au Costa Rica.
  5. Le travail : être embauché par une entreprise sur place. Attention, comme 95 % des pays du monde, il y a la préférence nationale.

Et après ?


Une fois sur place et si vous remplissez ces conditions, il faut faire le papier appelé “Tramite”.

Conseils : Munissez vous des papiers classiques comme le certificat de naissance, de mariage, votre casier numéro 3 et surtout faites-les apostiller en France !!!!

N’oubliez pas une chose : tant que le tramite n’est pas en cours, vous devez sortir tous les trois mois pendant 72h minimum, pour 2 choses, à savoir renouveler votre visa de touriste et votre droit de conduire sur place. Une fois le tramite en cours, il sera tout de même obligatoire de sortir mais que pour le permis et l’aller-retour peut se faire dans la journée. Cela engendre des frais non négligeables qu’il faudra prendre en compte.

Si vous sortez du pays avec votre voiture, il faudra faire une demande auprès de la préfecture (payant 8000 colones) et souscrire une assurance dans le pays dans lequel vous allez (encore des frais).



Pour info, nous en avions profité à l’époque pour partir au Panama…



Attention, une ancienne loi s’applique désormais au Costa Rica : si vous dépassez le délai de 90 jours, vous êtes amendable de 100$ par mois dépassé…